Plus tard ou jamais – « I remember everything »

Après avoir vu Call Me By Your Name au cinéma en mars – puis revu quelques jours après chez moi –, il fallait que je lise le roman. Je voulais tout savoir de cette oeuvre tant elle me fascinait. Et maintenant que je viens d’achever ma lecture c’est chose faite. Je peux enfin vous faire part de mon avis sur l’histoire d’Elio et Oliver.

Récit introspectif et rétrospectif, ce roman nous plonge dans les souvenirs d’Elio. Avec lui on remonte le temps : l’été de ses dix-sept ans, dans la maison familiale en plein cœur de l’Italie. Le jeune homme fait alors la plus belle mais la plus mystérieuse des rencontres. Celle de la passion. Oliver, professeur d’Université de plusieurs années l’aîné d’Elio, dans toute sa désinvolture et son élégance, va devenir la figure même du premier amour.

Car ici il s’agit bien d’amour, et non d’homosexualité – quoi que le sujet est vaguement abordé. N’allons pas réduire une si belle histoire à ce qu’elle n’est pas. Je n’aime pas ces cases qui enferment plus qu’elles ne permettent. Le roman aborde toutes les étapes, toutes les hésitations, tous les frissons par lesquels passe un cœur amoureux. L’écriture est franche et délicate, elle surprend parfois. Mais cela colle parfaitement au personnage d’Elio, en plein apprentissage de lui-même et de ses désirs. J’ai beaucoup aimé vivre cet été avec Elio. Rien ne nous est épargné. C’est une immersion totale dans son esprit. Et c’est tellement prenant. On ressent réellement toutes les contradictions qui tour à tour freinent puis animent Elio. On attend impatiemment le premier baiser, puis le second. On brûle de savoir ce que fait Oliver chaque soir.

Je n’ai pas tout apprécié dans ce roman. La première partie, sur la naissance du désir, m’a parue un peu longue et j’ai parfois eu du mal avec la bestialité de l’écriture. Et en ça j’ai trouvé le film plus convaincant. Mais au-delà de ça, Plus tard ou jamais est le roman d’amour le plus émouvant qu’il m’ait été donné de lire. Il y a une certaine innocence dans les sentiments, et la passion qui unit ces deux êtres est si naturelle, si pure. C’est absolument bouleversant. Et je n’oublierai pas de si tôt.

IMG_20180509_110241_306

 

L’intrigue en une ligne : Deux garçons. Un été en Italie. L’épanouissement d’un rare désir.

Une citation : « pour toi en silence, quelque par en Italie au milieu des années quatre-vingt »

Une note : ★★★★

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s